Hibiscus slow life
Naturopathe à Paris 12
17 Avenue du Bel Air, 75012 Paris 12

R COMME ROMARIN


LA PLANTE MELLIFÈRE

Originaire du bassin Méditerranéen, le Romarin (Rosmarinus officinalis), est l’un des plus célèbres remèdes appréciés depuis la nuit des temps, pour ses propriétés médicinales et aromatiques.

A la belle saison c’est l’une des premières plantes à fleurir : dans le midi, elle reste en fleur toute l’année.

Dès le début du printemps, les abeilles viennent recueillir l’abondant nectar de ses délicates petites fleurs bleues qu’elles transforment en un miel délicieux : le miel de Narbonne.

Seules, les feuilles fraîches ou séchées du Romarin officinal sont utilisées en cuisine. Une place d’honneur est réservée à cette plante fortement aromatique, rajoutée aux grillades et marinades.

Largement cultivé dans toute la France, c’est l’Espagne riche en plantes sauvages, qui en est le principal producteur.

L’HERBE AUX COURONNES

Dans l’Antiquité, le Romarin symbolisait surtout la mémoire ancestrale...

En Égypte ancienne, des brindilles de Romarin étaient brûlées, puis placées dans les tombes des pharaons afin qu’ils se souviennent de la vie qu’ils avaient achevé.

En Grèce, le Romarin était vénéré et utilisé lors des enterrements afin de conserver la mémoire des défunts.

Les étudiants ornaient leur tête de couronnes destinées à fortifier leur capacité de mémorisation en période d’examens.

Rome l’avait adopté au quotidien.

Les romains l’employaient déjà pour faciliter la digestion, conserver les aliments, parfumer l’air des maisons. Ayant la réputation de stimuler la fertilité, le Romarin était alors porté en couronne sur les cheveux des mariées lors de leurs cérémonies.

LE ROMARIN DES TROUBADOURS

Faisant partie du capitulaire de VILLIS, le Romarin sera cultivé sur toutes les terres domaniales.

Continuant d’être très apprécié dans les abbayes, il gagne encore en célébrité. Il est alors activement planté et récolté tant pour ses propriétés médicinales que gustatives, un lien étroit au Moyen-Âge.

Les herboristes médiévaux s’en servaient ainsi pour traiter divers maux comme les troubles digestifs et en brûlaient des rameaux pour éviter la contamination lors d’épidémies...

Mais c’est au XII ième siècle, avec Sainte Hildegarde de Bingen, la célèbre religieuse bénédictine de Rhénanie, que son action sur toute la sphère pulmonaire fut reconnue, par fumigation, dans ses écrits de médecines et botaniques.

L’ÉLIXIR DE BEAUTÉ

Le Romarin fut l’une des premières plantes à être distillée au XIII ième siècle.

Et c’est en France, à Montpellier, dans cette ville qui hébergea la plus ancienne faculté de Médecine d’Europe, qu’un célèbre élixir à base de distillat de Romarin, a vu le jour ! Cette distillation fit la gloire de Montpellier.

La reine Élisabeth, reine de Hongrie le fit rentrer dans la postérité en créant « l’eau de la reine de Hongrie », dont elle tenait la recette d’un ange...

Selon la légende, elle retrouva sa jeunesse et sa vitalité à 72 ans, en séduisant le roi de Pologne, avec cet élixir composé de branches de Romarin distillées dans de l’eau de vie.

Un peu plus tard, cette eau précieuse à la fraîcheur aromatique, fut prisée par Madame de Maintenon et Madame de Sévignier qui lui attribuèrent des vertus miraculeuses. Louis XIV, lui-même, fit soigner ses douleurs articulaires par ce distillat.

Depuis, la formulation de cette eau évolua au fils du temps pour contenir bien d’autres ingrédients tels : la Lavande, la Bergamote et le Jasmin.

Aujourd’hui, le Romarin est fort apprécié pour ses notes d’encens et de résineux par les parfumeurs.

L’HERBE DE SANTÉ

La gemmothérapie est une branche de la phytothérapie qui consiste à utiliser les propriétés des bourgeons et jeunes pousses.

Cette phytothérapie énergétique regorge de richesses en acides aminés, vitamines, oligo-éléments, minéraux car dans le bourgeon est contenu tous les trésors de la fleur, de la feuille et du fruit à venir...

Très facile à glisser dans son sac, le petit flacon de macérat de ROMARIN est conseillé pour :

  • Relancer le métabolisme.
  • Régénérer les cellules du Foie.
  • Améliorer la fonction intestinale dans les intolérances alimentaires et l’intestin poreux.
  • Redonner énergie et confiance en soi.
  • Favoriser la microcirculation cérébrale.
  • Redonner vitalité et tonus général à l’organisme.

Ne convient pas aux femmes enceintes et aux hypertendus.

MON CONSEIL DU JOUR

Une marinade aux doux arômes

CARPACCIO D’ANANAS AU ROMARIN

  • 1 Ananas mûr
  • Bouquet de Romarin
  • 50 g de Sucre roux
  • 20 g de Cognac
  • 20 g de Rhum
  • 10 g de Ricard

 

° A l’aide d’un grand couteau, enlevez la peau de l’ananas dans le sens de la longueur pour ne garder que la chair.

° Puis coupez-le en tranches fines.

° Étaler les tranches dans un saladier à rebord.

° Soupoudrer de sucre roux.

° Verser le verre du mélange Cognac, Rhum et Ricard.

° Déposer quelques brins de Romarin sur les tranches d’ananas dans le plat.

° Recouvrir d’un film alimentaire et laissez mariner au frigo pendant 24H.

 

Dresser les assiettes à dessert avec quelques tranches d’ananas marinées.

Décorer d’un brin de Romarin frais.

Pour les « becs sucrés », l’agrémenter d’une boule de glace à la Vanille.

 

ET SAVOUREZ !


Derniers articles

R COMME ROMARIN

Q COMME QUINOA

P COMME POTIMARRON

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion