25 rue Ruhmkorff, 75017 Paris
06 66 65 01 02

La plupart des fleurs ne donne pas de fruits sans pollinisation par les insectes, en particulier par les abeilles, qui effectuent 80 % du travail.

Lorsqu’elle rentre dans la fleur, l’abeille secoue ses étamines, le pollen vient se coller sur ses poils et se déposera ensuite sur les stigmates des autres fleurs visitées.

Pollinisation

Ainsi, lorsqu’arrive le mois de Mai, de somptueuses floraisons ornent les haies et les lisières de nos campagnes. Les corymbes très serrées de ses fleurs odorantes attirent bon nombre d’hyménoptères : abeilles domestiques, solitaires ou sauvages, diptères et lépidoptères : papillons de jours.

C’est par nuées qu’ils viennent s’y approvisionner, principalement les abeilles qui apprécient le nectar dont les fleurs abondent.

Elles se laissent guider par des saveurs, manipuler par des fleurs qui veulent qu’on les butine, pour récolter le pollen dont elles nourriront la colonie et les hommes.

Depuis la nuit des temps, plantes à fleurs et insectes ont développé des relations intimement riches et complexes, pour assurer la pérennité des espèces !

Des recherches récentes, ont montré que les abeilles exercent non seulement une influence sur la quantité de fruits dans le verger, par la pollinisation des fleurs, mais aussi sur sa qualité.

SENTINELLE DE L’ENVIRONNEMENT

Véritables sentinelles de l’environnent, les abeilles sont aujourd’hui en danger !

Tous les insectes pollinisateurs sont menacés d’extinction par l’emploi et l’impact à long terme, des pesticides, insecticides et « néonicotinoïdes » qui restent 3 ans dans les sols.

Ces produits phytosanitaires sont les plus utilisés dans le monde, pour débarrasser les cultures de chenilles, cochenilles, pucerons et autres insectes.

Ils altèrent le comportement des abeilles et portent atteinte à leur survie !

Depuis le 1 Septembre 2018, ils sont bannis en France afin de protéger nos colonies d’abeilles...

CONSEIL DE VOTRE NATUROPATHE : LA PROPOLIS

Au printemps, les abeilles vont récolter une sorte de résine sur les bourgeons de peupliers, de marronniers, qu’elles mélangent avec de la cire et une de leurs propres enzymes pour colmater leur habitat.

Cette propolis, bourrée de flavonoïdes renforce notre système immunitaire.

Ses effets, antiviral, antimicrobien et anti-infammatoire en font un excellent complément alimentaire hivernal !

Depuis 10 ans, je suis apicultrice et j’utilise les produits de la ruche !!!


Derniers articles

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.